Prochaines destinations

Outre les voyages présentés ci-dessous et dont les descriptifs détaillés sont disponibles sur demande, d’autres voyages accompagnés en régions bouddhistes et/ou himalayennes peuvent être organisés, que ce soit sous forme de trekkings ou de voyages culturels, selon des itinéraires préétablis ou élaborés à la demande, au plus près de vos envies.

Nous avons également la possibilité de mettre sur pied des voyages individuels ou “à la carte” dans les régions himalayennes du Ladakh, Zanskar, Spiti, Sikkim, ainsi qu’au Népal (Mustang et Dolpo) et au Bhoutan.

Réservation conseillée au moins 3 mois avant le départ de nos voyages, 6 mois minimum pour le Bhoutan.
A ce jour, les inscriptions à ce voyage ne sont possibles que pour les personnes ayant reçu une vaccination complète (deux doses) contre le Covid.

Note: une contribution de solidarité de fr. 100.- est prélevée sur le prix de chaque voyage et rétrocédée à un organisme impliqué dans la destination concernée.

COLLABORATIONS
  • En Suisse, l’agence SAKADOH, à Lausanne, s’occupe de toute la partie administrative relative aux voyages que j’organise. Les circuits, les choix des lieux d’hébergement et les thématiques que je propose, ainsi que les différents prestataires à l’étranger, sont le fruit de mon expérience personnelle du voyage et de mes contacts sur place, mais le suivi des dossiers lors de mes nombreux déplacements, la facturation, la billetterie ainsi que le cadre juridique et légal sont le fait de SAKADOH. Pour tous ces aspects importants liés à mon travail d’organisateur et d’accompagnateur, cette agence, par le biais de son fondateur et directeur Jean-Daniel Forestier, a toute ma confiance. SAKADOH, avec qui je collabore fructueusement depuis plus de 10 ans, fournit par ailleurs à mes activités voyageuses une garantie ainsi qu’une plus large visibilité. Bien qu’ayant des thématiques et des propositions de voyages différentes, Jean-Daniel Forestier et moi-même partageons une vision commune du voyage et une éthique identique par rapport à celui-ci.

Background

Japon, histoire et esthétique d’un monde à part

Entre sanctuaires et jardins seigneuriaux, voyage dans le berceau historique du Japon, sur les iles d’Honshu et Shikoku.

DU 6 AU 20 AVRIL 2024 – Groupe de 6 à 8 participants
Complet
Sous la conduite culturelle de Martin Vernier et Pierre-Alain Szigeti.

Ce circuit exceptionnel vous permettra de découvrir les régions à partir desquelles le Japon s’est développé. D’Asuka, où la culture japonaise s’est constituée au Vs., à Nara, première capitale du Japon au VIII s., de Shikoku et la mer intérieure à Kyoto, capitale dès la fin du VIIIs., c’est le berceau du Japon qui vous est proposé. Dans la province de Nara sont situés des temples exceptionnels qui datent d’avant la diffusion du bouddhisme dans le pays, lors de sa première introduction par la cour impériale et les nobles. Que ce soit à Shigisan ou à Asuka, c’est l’histoire la plus ancienne du Japon que nous découvrirons. Puis, sur les traces de Kukaï, l’un des pères fondateurs du bouddhisme Nippon au IXs., vous visiterez Koyasan, où se trouve son mausolée, puis Shikoku, son lieu de naissance et île du fameux pèlerinage des 88 temples. En seconde partie de voyage, le temps sera partagé entre jardins et parcs seigneuriaux, villes de samouraï, île de l’art contemporain, et aussi Kyoto (côté cour et côté jardin) et Nara, chères dans le cœur des japonais et qui ont su conserver de leur glorieux passé temples et monuments parmi les plus spectaculaires du pays. La nature japonaise si belle et si riche au printemps, sera ainsi mise à l’honneur par le choix délibéré de nombreuses visites en campagne et quelques marches d’approche.

LE VOYAGE EN BREF

06 avr.  Départ de Genève pour Osaka.
07 avr.  Arrivée à Osaka, accueil, transfert vers Kashihara, le pays des kofun.
08 avr.  Le matin, visites dans la région de Kashihara, puis transfert vers Koyasan, nuit au temple.
09 avr.  Cérémonie le matin au temple, puis vers Tokushima et Shikoku via Awajishima, nuit en ryokan.
10 avr.  Visite de trois des temples du pèlerinage de Kukaï, et continuation vers Takamatsu (3 nuits).
11 avr.  Départ matinal en bateau vers Naoshima et le musée Chichu, le village d’art contemporain.
12 avr.  Visite du jardin seigneurial Ritsurin Koen puis des temples 84 et 85 sur les collines de la ville.
13 avr.  
Le matin, visite des temples du plateau des 5 couleurs, puis trajet jusqu’à Kurashiki.
14 avr.  Shinkansen de Okayama à Shin-Osaka, puis en bus vers Shigi-san.
Nuit au monastère
15 avr.  Cérémonie matinale, puis départ vers Nara.
 En route, arrêt à Horyu-ji. Cérémonie de thé.
 Kyoto.
16 avr.  Visite des grands monuments de la ville : Shimogamo, le Temple d’argent, le Sanjusangendo.
17 avr.  Visite à pied de Nishiki et Yasaka et au Musée de l’artisanat. Puis repas et fin de journée libre.
18 avr.  Départ le matin en taxi vers Ohara.
Visite des temples Sanzen-in et Jikko-in.
Promenade dans le village agricole.
Retour en bus public en milieu d’après-midi.
Souper d’adieu.
19 avr.  En shuttle bus le matin vers l’aéroport d’Osaka et vol de retour vers la Suisse (ou visites à pied et après midi libre selon plan de vol).
20 avr.  Arrivée en Suisse, à Genève.

Dès

FR. 6’600*

Prix sans les vols internationaux.

dessin-Japon
lateral 01
lateral 02
Background

Ouzbékistan

Sur les pistes millénaires de la grande route de la soie

DU 3 AU 12 MAI 2024 – Groupe de 5 à 7 participants
Sous la conduite culturelle de Martin Vernier et Hasan Rahimov.

Rencontre de l’Asie de la Russie et de l’Arabie, les steppes de l’Ouzbékistan, au cœur de l’Asie Centrale, ont vu défiler aux cours des âges tous les peuples qui ont marqué l’histoire de l’Eurasie. Tribus Scythes et Sakas y précédèrent Alexandre le grand dans sa conquête de l’Orient. Les Sogdiens puis les Turks et les arabes préparèrent l’ascension des Timourides qui firent renaitre de ses cendres la pays ravagé par les invasions mongoles de Gengis Khan. Zoroastriens, chrétiens Nestoriens et Bouddhistes s’y côtoyèrent des siècles avant que l’islam n’inspire les bâtisseurs qui édifièrent les joyaux aux façades de faïences qui ornent encore les monuments de Samarkand, Boukhara et Khiva. D’est en ouest, ce circuit vous propose de remonter le temps, depuis les citadelles en ruines qui ponctuent le désert jusqu’aux magnifiques ensembles de mosquées et medersa des principales cités caravanières. Hébergements de charme et repas locaux agrémenteront le périple.

LE VOYAGE EN BREF

03 mai  Départ de Genève, vol pour Tachkent via Istanbul, arrivée en soirée, nuit à l’hôtel.
04 mai  Visite de la ville de Tachkent, puis trajet en TGV vers Samarkand.
05 mai  Visites en ville, l’emblématique ensemble du Régistan, les mausolées, les medersas.
06 mai  La colline et le musée Afrasyab (la ville d’Alexandre le grand), l’observatoire et le marché.
07 mai  Vers Boukhara, visites en cours de route, installation dans la vieille ville à l’arrivée.
08 mai  Journée de visites en ville de Boukhara, la citadelle et son musée, les medersas.
09 mai  En train jusqu’à Khiva dans le Khorezm, visite à pied de la magnifique vieille ville.
10 mai  
En ville de Khiva, le palais, quelques medersas, et le mausolée de Pakhlavon.
11 mai  Vol interne vers Tachkent depuis Ourguentch, visites et repas en ville.
12 mai  Vol aux premières heures de la nuit, arrivée à Genève dans l’après-midi.

Dès

FR. 3’450*

Prix sans les vols internationaux.

Ouzbek-picto
IMG_6193
329f7c39-f59d-4d37-b01b-72efee7cb9aa
Background

Voyage intimiste au Ladakh

Un circuit à la découverte de la diversité de l’héritage culturel des hautes vallées himalayennes.

DU 1er AU 14 JUILLET 2024 – Groupe de 6 à 8 participants
Sous la conduite culturelle de Martin Vernier.

Le Ladakh, au nord de la barrière himalayenne, est un ancien royaume de culture tibétaine. Avec ses voisins le Zanskar, le Spiti ou le Guge, il fut une des principales entités politique et économique parmi la nébuleuse de ces anciens royaumes aux franges du plateau tibétain ; isolé, farouchement indépendant et résolument différent du monde indien. De ce passé aux marges du monde connu, le pays garde une identité culturelle propre, très influencée par le monde tibétain mais riche de ses particularismes. Le bouddhisme mahayana (tibétain) y est central, tout comme l’est son adaptation à son milieu géographique et climatique de haute altitude. Aujourd’hui rattaché à l’union indienne, le Ladakh propose au voyageur qui a la chance de le visiter un champ de questionnements et de découvertes riche et passionnant. L’itinéraire, s’il comprend les sites phares du patrimoine religieux et historique local, inclut également la visite de sites largement ignorés du public et des rencontres avec les habitants (repas chez l’habitant). En effet, depuis 2013 Martin Vernier codirige la première campagne internationale de fouilles archéologiques au Ladakh, une région qu’il fréquente assidument depuis plus de trente ans et dont il maitrise la langue, les us et coutumes et l’histoire. L’idée de ce voyage est donc de vous faire également partager la passionnante aventure de ce projet pionnier, ses sites inédits, sa problématique et ses enjeux, en compagnie d’un de ses acteurs les plus passionnés.

LE VOYAGE EN BREF

01 juil.  Vol régulier vers New Delhi au départ de Genève, arrivé et nuit en Inde.
02 juil.  Vol interne vers Leh, capitale du Ladakh, repos et acclimatation sur les hauteurs de la ville.
03 juil.  Visites en ville, le vieux bazar, le palais des Namgyal, la vielle ville et le musée centre-asiatique.
04 juil.  Vers les grands monastères en amont de l’Indus, Shey, Tiktse, Nyarma, et retour à Leh.
05 juil.  Les sites rupestres de Changa et Karu puis vers le monastère de Hemis et nuit à Stok.
06 juil.  À pied dans le village de Stok, les vieux stupas peints, les ruines environnantes et le palais royal.
07 juil.  Vers Phyang et Ulle Tokpo en aval, via les grottes peintes de Saspol par les champs du village.
08 juil.  
Le complexe monastique d’Alchi et de Tatsapuri, les mines d’or et Manggyu. Nuit à Ulle Tokpo.
09 juil.  Jusqu’à Domkhar et son magnifique site rupestre de l’Age du Fer, nuit à Ulle Tokpo.
Nuit au monastère
10 juil. Visite des monastères de Rizong et la citadelle de Bazgo avant le retour sur Leh.
11 juil. Balade sur les hauteurs de la ville, les stèles de Chang-ri et le site de Choskor, nuit à Leh.
12 juil. À travers champs vers le hameau de Changspa, repas en ville puis après-midi libre.
13 juil. Vol vers Delhi en matinée, visites l’après midi et transfert vers l’aéroport pour le retour le soir.
14 juil. Arrivée à Genève en matinée.

Dès

FR. 4’400*

Prix sans les vols internationaux mais incluant tous les vols internes.

ladakh-dessin-01
lateral 01
lateral 02
Background

Parmi les tibétains du Nord de l’Inde, dans l’ombre du Dalaï-Lama

Un périple inédit à l’interface des structures de la diaspora tibétaine et de l’identité des régions de son implantation.

DU 31 AOUT AU 14 SEPTEMBRE 2024 – Groupe de 6 à 8 participants
Sous la conduite culturelle de Martin Vernier.

Depuis plus de 60 ans, l’invasion du Tibet par la Chine a donné naissance à une importante diaspora, principalement installée en Inde. Ce voyage propose de s’intéresser, dans l’ensemble comme dans le détail, à la problématique de cette société exilée, confrontée à ses limites et ses discordances, et à ses différents mouvements. Tenaillée entre de fortes traditions et une nécessité de se moderniser et de s’adapter, la société tibétaine regroupée autour de son chef spirituel, le Dalaï-Lama, tente de faire face, mais avec quel avenir et pour combien de temps ? Ce voyage présente un panorama aussi objectif que possible de la situation, au moyen de visites et de rencontres, au-delà des images d’Epinal et des mythes qui entourent l’univers tibétain. Avec comme point de départ la colonie tibétaine de Delhi, véritable plaque tournante de la diaspora, l’itinéraire fait un arrêt obligé et prolongé à Dharamsala siège du gouvernement en exil et demeure du Dalaï-Lama. Nous ferons le tour des infrastructures gouvernementales et indépendantes. La deuxième partie du séjour se poursuit à Sidhpur, Bir et Rewaltsar parmi les importantes institutions monastiques, acteurs importants autant qu’influents de cet univers particulier implanter dans les contreforts himalayens, eux-mêmes dépositaires d’une identité propre. Autant de prétexte pour élargir la thématique du voyage par la visite des temples hindous de Mandi, le lac sacré de Tsopéma ou encore les jardins de l’artiste Nek Chand à Chandigarh. Une manière de rencontrer en peuple et le cadre de son exil, mais aussi d’approcher les populations hôte de ce peuple réfugié désormais mondialement célèbre.

LE VOYAGE EN BREF

31 août  Vol depuis Genève pour New Delhi, transfert et nuit en ville.
01 sept.  Visite de la colonie tibétaine de Delhi et du musée du “Tibet house“.
02 sept.  Vol pour Dharamsala, visite de la colonie de Mac Loed Ganj, nuit à Chonor House.
03 sept.  Visite du Tsuglakhang, le Tibet Museum et le quartier administratif de la colonie.
04 sept.  Excursion vers Sidhpur et le Norbulingka Institute, la circumambulation de la “résidence“.
05 sept.  Le temple de l’Oracle d’état, l’institut de médecine traditionnelle, l’institut des arts scéniques.
06 sept.  Trajet jusqu’à Bir, important campus tibétain et ancien fief du Raj, nuit au Colonel’s resort.
07 sept.  
Visite du centre de l’ordre des Sakya et des temples aux alentours de Bir.
08 sept.  Route jusqu’à Mandi, visite des temples hindous et du bazar local.
09 sept.  Journée au lac sacré de Rewaltsar, lieu de pèlerinage lié à Padmassambhava.
10 sept.  Trajet jusqu’à Chandighar, visite des jardins de l’artiste Nek Chand (Rock garden).
11 sept.  En train vers Delhi, transfert à l’Imperial pour la nuit, visites à pied au centre ville.
12 sept.  Visites en ville de Delhi puis transfert à l’aéroport international en soirée pour le vol retour.
13 sept.  Arrivée à Genève en matinée.

Dès

FR. 4’200*

Prix sans les vols internationaux mais incluant tous les vols internes.

dessin diaspora 01
lateral 03
lateral 01
Background

Par delà l’Himalaya vers le Bhoutan

“Jusqu’à la demeure des seigneurs de Tang“

DU 26 OCTOBRE AU 9 NOVEMBRE 2024 – Groupe de 6 à 8 participants
Sous la conduite culturelle de Martin Vernier.

Ce voyage atypique au Bhoutan aborde le pays par voie de terre. Après un vol depuis New Delhi vers Bagdogra (aéroport de Darjeeling), c’est depuis Kalimpong, ancienne porte d’entrée vers le Tibet et haut lieu historique de la région que débute ce circuit. De là nous traverserons les plaines à thé du Bengale occidental jusqu’à la frontière sud du Bhoutan située littéralement aux pieds de la barrière himalayenne. Grimpant les pentes boisées, notre itinéraire nous conduira jusqu’au Bumthang, le coeur historique de cet ancien royaume qu’est le Bhoutan, pays des grands maitres tantriques et véritable centre religieux du pays. Les vallées du Bumthang sont parmi les plus préservées et les plus belles du pays. Ce circuit inédit nous mènera jusqu’à la demeure seigneuriale d’Ogyen Choling, résidence de Mme. Kunzang Choden, écrivaine contemporaine et maitresse de cet ancien fief féodal, aujourd’hui musée et lieu d’hébergement des amoureux de la culture bhoutanaise. Nous passerons deux nuits dans ce lieu privilégié pour nous permettre une pleine journée d’immersion et de randonnée dans le calme de la vallée de Tang. La visite de quelques ermitages hors des sentiers battus et des rencontres avec des personnalités attachantes viendront compléter ce voyage inattendu. Une opportunité rare de visiter le pays du dragon foudre dans son intimité.

LE VOYAGE EN BREF

26 oct.  Vol pour New Delhi au départ de Genève, transfert à l’hôtel pour la nuit.
27 oct.  Vol pour Bagdogra, puis route jusqu’à Kalimpong, entre Sikkim et Bengale occidental.
28 oct.  Journée à Kalimpong, visite du bazar, des vestiges coloniaux et du musée Lepcha.
29 oct.  De Kalimpong à Phuntsokling, au Bhoutan, via l’Assam et ses jardins de thé.
30 oct.  Route à l’assaut de l’Himalaya jusqu’à Thimphu, via le monastère de Dokarchu.
31 oct.  De Thimphu vers Punaka par le temple de Tashigang, le Docho-la et le Hongtso gompa.
01 nov.  Jusqu’à Gangtey, la vallée “sauvage“, visite du monastère Nyingma-pa et nuit à Phobjikha.
02 nov.  
Route vers Trongsa, visite du dzong historique et du marché local.
03 nov.  Visite du musée de Ta Dzong et continuation vers le Bumthang, à Jakar, via un ermitage.
04 nov.  A pied dans la vallée du Choskor, les vieux temples et monastères historiques.
05 nov.  Vers la vallée de Tang via Kunzangdrag, arrivé à Ogyen Chöling, visite du musée local.
06 nov.  Marche en forêt dans la vallée de Tang, retour à Ogyen Chöling pour la nuit.
07 nov.  Vers Jakar puis vol vers Paro, le Dzong de Rinphug et flâneries en ville.
08 nov.  Vol Paro-Delhi, après-midi en ville au Tibet house, puis vol Delhi-Genève en soirée.
09 nov.  Arrivée à Genève en matinée.

Dès

FR. 6’800*

Prix sans les vols internationaux mais incluant tous les vols internes.

dessin Bhoutan
latteral 01
latteral 02
Background

Tamil Nadu, l’Inde dravidienne

DU 11 AU 26 JANVIER 2025 – Groupe dès 6 participants

Voyage de 16 jours dans le sud de l’Inde au Tamil Nadu, à la découverte des cultures Cholas et Pallavas.
Genève – Chennai – Kanchipuram – Mahabalipuram – Pondichéry – Tranquebar – Swamimalai –
Kanadukathan – Madurai – Chennai – Genève.

Sous la conduite culturelle de Martin Vernier, archéologue.

Ce voyage dans le sud de l’Inde propose de s’intéresser, dans le détail, à l’héritage (principalement architectural) des cultures dravidiennes Chola et Pallava. Petits temples isolés face à l’océan ou gigantesques complexes étalant leurs bas-reliefs de pierre sur des centaines de mètres, immenses portiques pyramidaux (les fameux gopurams) ou roches excavées, autant de
vestiges emblématiques des traditions animées de l’hindouisme. Héritage historique, mais pas seulement ; car en effet les grands temples Chola sont encore des lieux de culte vivants et répertoriés comme tel auprès de l’UNESCO (Great living Chola temples). Si la culture religieuse hindoue sera le fil rouge de ce périple, elle n’en sera pas l’unique thématique puisque nous prendrons le temps de nous intéresser à l’histoire coloniale de la côte des Coromandel et aux traditions qui lui sont particulières (architecturales, culinaires, commerciales). Des apartés sont également prévus avec la visite d’Auroville, la communauté fondée sous l’inspiration de Shri Aurobindo et un séjour dans la région du Chettinad.
Ainsi le circuit débutera en immersion directe par un séjour à Kanchipuram, une des villes sacrée majeure de l’Inde, surnommée la ville aux 1000 temples (elle en compte tout de même 125). Parmi la ferveur populaire et les pèlerins en marche, la ville propose quelques vestiges magnifiques datant de l’époque ou elle était la capitale du royaume Pallava et le centre économique du sud de la péninsule. Le périple se poursuivra le long de la côte alternant vestiges patrimoniaux, marchés locaux, visites thématiques, immersion et découverte. Après une incursion dans le Chettinad, entre démesure palatiale des riches marchands du XIX et survivance de rites prédravidiens (1500 A.V. J.-C.), le voyage se terminera à Madurai, ville magique et dépositaire de traditions religieuses elles aussi séculaires mais également mégapole moderne.
En plus de ce riche patrimoine historico-religieux et de la variété des paysages, mêlant vastes rizières, plantation de cocotier et paysage littoral, ce voyage se déroulera en des lieux d’hébergements judicieusement choisis pour leur cadre et leur cachet, afin de faire de ce périple une immersion aux confins du rêve, entre parfums d’histoire et d’épices, embruns marins et courbes sensuelles des statues de pierre.
Le rythme de ce séjour laisse également du temps pour lire, écrire ou dessiner, se laisser prendre un instant par la magie de l’Inde pluriséculaire, partager et discuter ensemble des rencontres et émotions de la journée.

LE VOYAGE EN BREF

11 janv.    Vol pour Chennai depuis Genève, arrivée dans la nuit, transfert à l’hôtel.
12 janv.    Trajet vers Kanchipuram (2.30h), visites en ville ; les temples modernes.
13 janv.    Seconde journée à Kanchipuram, temples anciens et saris, repas du soir au Kudil.
14 janv.    Trajet vers Mahabalipuram (2h), arrivée sur la côte, marche sur la plage vers les Tiger caves.
15 janv.    Mahabalipuram, visite du site rupestre, les rathas, la “pénitence d’Arjuna“.
16 janv.    Mahabalipuram visite du “Temple Shore“, repas en ville, puis trajet vers Pondichéry (2h).
17 janv.    Pondichéry, visite de la ville blanche et du site d’Auroville.
18 janv.    Route pour Tranquebar via le grand temple de Chidambaram, et le fort danois (3h).
19 janv.    Vers Swamimalai (2h.) via les temples de Chidambaram et Gangaikondacholapuram.
20 janv.    Visite de Darassuram et Kumbakonam, nuit au Swamimalai.
21 janv.    Journée à Thanjavur, retour à Swamimalai (2 x 1h). Visite du musée, du temple et du palais.
22 janv.    Trajet vers Kanadukathan dans le Chettinad (3h), via la ville sainte de Tiruchirappalli.
23 janv.    Visite de quelques résidences palatiales du Chettinad et du temple en plein air d’Ayennar.
24 janv.    Route vers Madurai (2h), via Kanadukathan (les brocanteurs), le soir cérémonie au Menakshi.
25 janv.    Journée à Madurai, vol interne pour Chennai, repos à l’hôtel, vol international en soirée.
26 janv.    Arrivée à Genève.

Dès

FR. 4’900*

Supplément pour chambre individuelle FR. 1350

*Vols internationaux non inclus

Inde du Sud
Inde du Sud Thali
Inde Sud 4
Background

Rajasthan

Aux portes du désert de Thar

DU 17 au 30 MARS 2025 – Groupe de 6 à 8 participants
Sous la conduite culturelle de Martin Vernier, co-encadrement local.

Carrefour culturel séculaire à l’identité unique, l’histoire du Rajasthan se confond avec celle de ses princes emblématiques: les maharajahs. Cette longue et complexe histoire a vu se succéder empires et dynasties. Depuis le Ve siècle, l’histoire de la région est surtout liée à celle des rajpoutes qui ont créé le conglomérat des états indépendants du Rajputana. Avec le temps, les guerres se sont espacées et les maharajahs sont devenus les gardiens des frontières de l’Empire Moghol puis de celui du Raj Britannique. Dès lors ils vont s’enrichir et faire construire les merveilleux palais que l’on visite aujourd’hui. La légende des maharajahs perdure de nos jours grâce au tourisme : les somptueux palais, les imposantes citadelles permettent au voyageur de se faire une idée de la vie d’antan de ces seigneurs locaux petits ou grands. C’est dans ce monde rêvé des 1001 nuits que l’on se promène en parcourant le Rajasthan. Une terre de violents contrastes, entre le luxe hérité des anciens maharajas et l’Inde du XXIe siècle en plein essor. Il en émane une apparente sérénité et une résignation, une force palpable et surtout, pour le voyageur étranger, un charme quelque peu anachronique mais résolument envoûtant.

LE VOYAGE EN BREF

17 mars  Vol régulier pour New Delhi, arrivée le soir, transfert à l’hôtel en taxi pour la nuit.
18 mars  Départ en véhicule privé pour la ville rose de Jaipur, ca du Rajasthan.
19 mars  Matinée en ville, visite “city palace“, puis vers Amber et visite à pied du fort et du palais.
20 mars  Trajet vers la ville sacrée de Pushkar, visite du temple hindou dédié à Brahma et de son lac.
21 mars  Vers les temples jaïns de Ranakpur par l’incroyable fort médiéval de Kumbhalgarh.
22 mars  Jusqu’à Chandelao Garh, visite du projet de coopérative artisanale des femmes du village.
23 mars  Départ pour la ville bleue de Jodhpur et son emblématique fort de Mehrangarh.
24 mars  Vers la cité de Jaisalmer par les vieux temples d’Ossian, au milieu du désert.
25 mars  
Journée à pied dans la ville d’or de l’Inde, visite des havelis de la vieille ville et du fort.
26 mars  Route vers Khimsar, visite du fort, repas et danses traditionnelles dans les ruines fort.
27 mars  Trajet vers Nawalgarh dans le Shekawati, repas et nuit au “Vivaana Museum Hotel“.
28 mars  Visites des principaux havelis peints et promenade dans les rues de la ville de Mandawa.
29 mars  Retour sur Delhi, repas de gala et repos à l’hôtel, le transfert le soir pour le vol de retour.
30 mars  Départ de Delhi dans la nuit selon plan de vol, arrivée à Genève au matin.

Dès

FR. 4’600*

 vols internationaux non compris.

camel full
vignette
vignette(1)
Background